Les investisseurs institutionnels chercheront des indices efficients en 2012

Des investisseurs institutionnels mondiaux confirme la poursuite de la diversification des portefeuilles et révèle une tendance en direction des gestions sur indices efficients, selon la nouvelle enquête de bfinance.

L’étude de bfinance a révélé que la volatilité des marchés est perçue par les investisseurs institutionnels comme le principal facteur de risque au cours des douze prochains mois.

37 % des investisseurs envisagent de réorienter une partie de leurs gestions passives traditionnelles vers des solutions sur indices efficients (smart beta). 33 % des investisseurs prévoient d’allouer plus de 10 % de leur portefeuille à ces stratégies d’ici 2015.

Nettement observable au Benelux aujourd’hui, l’investissement en stratégies sur indices efficients, comme les stratégies de faible volatilité / variance minimale ou de pondérations par les risques, semble appelé à se développer pour occuper dans un avenir proche une place importante au sein des portefeuilles institutionnels, bfinance a noté.

Les investisseurs continuent d’avoir confiance dans la capacité des marchés d’actions à générer des rendements suffisants pour atteindre leurs objectifs de long terme. Ils envisagent d’accroître leur exposition à la classe d’actifs au cours des six prochains mois, même si les perspectives d’investissement restent négatives à horizon trois ans, le cabinet de conseil en services financiers a ajouté.

Les perspectives d’investissement à six mois et trois ans indiquent une poursuite de la diversification des portefeuilles institutionnels au bénéfice du crédit, de l’immobilier et des classes d’actifs alternatives, en particulier les infrastructures, le capital investissement, les hedge funds et les stratégies de performance absolue, a-t-il conclut.

preloader
Close Window
View the Magazine





You need to fill all required fields!